Consommateur, si tu savais…

Le Blog d'Alain Bazot, Président de l'UFC-Que Choisir

A la veille des élections, moins de 1 % des candidats s’intéressent aux consommateurs !

Comment les électeurs peuvent-ils se sentir concernés par les élections européennes si les candidats ne témoignent pas de leur intérêt pour le quotidien des Français et pour leur pouvoir d’achat ? Pour sauver le taux de participation au scrutin de dimanche, qui s’annonce historiquement bas, les candidats devraient enfin se montrer proches des préoccupations des consommateurs, c’est-à-dire… nous tous !

Le 19 mai, l’UFC-Que Choisir et la CLCV ont rendu public un sondage CSA éloquent : 87 % des Français veulent que les candidats aux élections européennes signent le « Pacte consommateurs » (lancé avec le Bureau européen des unions de consommateurs) et défendent du même coup les huit priorités que sont les services financiers, les contrats de consommation, les droits numériques, la santé et la sécurité des consommateurs, l’énergie et le développement durable, l’alimentation et les actions de groupe.

Or à ce jour, seuls une cinquantaine de candidats français ont signé le Pacte, sur 6000 candidats en lice ! Pire : parmi eux, Alain Lamassoure est le seul candidat de la majorité à avoir manifesté son soutien.

Les Français auraient-ils raison de se défier de leurs élites politiques pour défendre leurs intérêts de consommateurs ? D’après le sondage, l’Europe des consommateurs n’existe pas ! Nos compatriotes pensent que les institutions snobent le consumérisme, puisque 82 % d’entre eux déclarent que les droits des consommateurs ne sont pas suffisamment pris en compte dans les politiques européennes, et 56 % que les décisions du Parlement européen sont défavorables aux consommateurs.

Face à ce désaveu, les candidats hexagonaux seraient bien inspirés de faire campagne sur les réalités qui touchent les consommateurs, comme l’action de groupe, ou le maintien des tarifs régulés de l’électricité. D’ailleurs, les deux tiers des Français avouent qu’ils seraient plus enclins à rejoindre l’isoloir si leurs candidats faisaient montre d’une vraie volonté de protéger les consommateurs. A bon entendeur…

Déjà 2 commentaires, publiez le vôtre !

  1. Le 7 juin 2009 à 10:45, par nonmaisdisdonc

    En résume , l’essentiel est dit !
    Je puis passer pour un paranoïaque primaire, mais je reste un peu convaincu que « les politiques » (tout du moins pour ceux qui sont en haut de la pyramide) ne souhaite pas que l’on comprenne un peu trop précisément cette Europe que l’on veut nous vendre bien ficelé. Ce « flou artistique » concernant le fonctionnement de l’Europe et dans lequel nous baignons douillettement permet aux politique de faire leurs lessive entre eux en préservant un peu les coudées franches.
    Théorie du complot me direz vous? Sans doute pas, mais comment expliquer que l’on nous a bassiné à plus soif avec les élections américaine (Nous en savons plus sur le fonctionnement des institutions américaines que sur les nôtres en Europe) et que l’on se contente de la portion congrue dévolue aux élections. Comment espérer mobiliser, expliquer, convaincre bref faire avaler un gâteau aussi gros en à peine 15 j de vraie campagne médiatique.
    Le résultat attendu de ces élections sera conforme à ce que l’on a voulu en faire en terme de participation.

    Je ne vois pas de flux de vulgarisation réel sur cette europe en dehors de ces courtes periodes

  2. Le 11 juin 2009 à 15:10, par JJ

    C’est avec respect et en toute conscience de l’action et de l’investissement que font les associations de défense du consommateur que j’écris ces lignes.

    Je suis bien d’accord avec vous mais j’apporterais un bémol qui consiste aussi à balayer devant notre porte.

    Je penses que les associations de consommateurs doivent aussi évoluer et tenir compte de nouveaux usages.

    Certes, mon propos est issue directement d’une déformation professionnelle, car je suis un consultant en stratégie 2.0, mais de mon point de vue, vous n’occupez pas l’espace que vous devriez et vous laissez une place vacante ce qui n’est ni bon, ni souhaitable et permet aux politiques de ne pas tenir compte ou peu du citoyen consommateur.

    Face aux défis qui sont devant nous, il m’apparait comme une urgence d’investir massivement et avec force cet espace.

    A votre disposition pour en débattre d’avantages.

Publiez votre commentaire !

Vos coordonnées

(publié)

(non publié)

(publié, si indiqué)

* : Champ à remplir obligatoirement.

Votre commentaire

Tout commentaire publicitaire, abusif, hors-sujet (pas en rapport avec le billet) ou diffamatoire ne sera pas publié.

>>> Il ne m'est pas possible de répondre à vos questions et demandes via les commentaires du blog :

Pour toute question, utilisez la voie postale pour me contacter.

Et pour tout litige, contactez l'Association Locale UFC-Que Choisir la plus proche de votre domicile.

Illustrez vos propos avec ces binettes ! Placez-vous, dans le texte, à l'endroit où vous voulez l'insérer et cliquez sa représentation graphique ci-dessous.

N.B. : Pour mettre en forme votre commentaire, vous pouvez utiliser les balises XHTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>