Consommateur, si tu savais…

Le Blog d'Alain Bazot, Président de l'UFC-Que Choisir

Copie privée : malheureusement, ce n’est pas un poisson !

copieprivee

Aujourd’hui 1er avril, le décret qui vise à une plus grande transparence en matière de copie privée entre en vigueur. Le montant de la redevance perçue ainsi que sa finalité seront portés à la connaissance du consommateur pour l’achat de tout support d’enregistrement.  Pourtant, si le gouvernement et les ayant-droits louent cette mesure, je n’y vois pour ma part que de l’affichage ! Comment s’enthousiasmer pour plus de transparence alors que l’opacité sous-jacente du système où la fixation des  montants repose sur des critères arbitraires imposés par les sociétés de gestion collective majoritaires  dans le cadre de la commission pour copie privée, n’est absolument pas remise en question ?

Il faut rappeler que la redevance pour copie privée est en moyenne 4 fois plus élevée en France qu’ailleurs en Europe, représentant par exemple environ 70% du prix d’un CD ou d’un DVD vierge

Et la mascarade ne fait que commencer…  La France continue en toute impunité de considérer cette redevance comme un droit à rémunération  alors que le droit européen affirme que sa seule justification réside dans la compensation du préjudice subi.  Alors que le Forum de Chaillot à l’initiative du Ministre de la Culture,  débattra cette semaine du financement des politiques culturelles en Europe, les principaux contributeurs et intéressés que sont les consommateurs et les distributeurs n’ont pas été conviés à s’exprimer. Le gouvernement ne semble décidément pas prêt à faire toute la transparence sur l’inadmissible exception française…

Déjà 6 commentaires, publiez le vôtre !

  1. Le 2 avril 2014 à 14:57, par marigot

    Je pense que c’est bien loin des préoccupations de nos gouvernants… pourtant une saine réflexion devrait apporter au débat la solution équitable attendue par les utilisateurs… mais apparemment le lobbying a les dents longues bien plus longues que ceux qui voudraient user au juste prix de ce service… donc la voix lobbying bien plus forte que celle des millions de consommateurs est entendue… la perversité de ce procédé en manque d’équité fera que la fraude existera… et/ou fera naître l’ingéniosité pour contourner le problème de la cherté, personne n’y gagne… pas même les services de l’état qui devront enquêter, traquer et punir la fraude… ce qui fait aussi beaucoup d’argent… c’est la double peine pour le contribuable.

  2. Le 2 avril 2014 à 15:16, par Chantal

    La Ministre de la Culture d’hier ou celle d’aujourd’hui ? 70 % du prix d’un CD ou d’un DVD vierge, c’est énorme !!

  3. Le 3 avril 2014 à 8:42, par Minimir

    Bravo,
    Dénoncer cela, cette anomalie de taxation + l’absence d’invitation des consommateurs et de leurs représentants à ce Forum d’avril 2014, il fallait le faire.
    Vous l’avez fait et vous êtes le seul à l’avoir fait à ma connaissance.
    Votre billet est très utile.
    Je suppose que vous avez fait une réclamation en bonne et due forme aux ministères et en premier au ministre de la Culture et à ses services(le ministre est intérimaire, généralement pas les fonctionnaires).
    Continuez.

  4. Le 4 avril 2014 à 18:27, par Autexier Xavier

    « Bravo à Alain Bazot, Président d’UFC Que Choisir, pour la pertinence de ses propos réalistes que le SFIB soutient. Tout à fait en ligne sur la négligence ou plutôt … « l’acte manqué » de la Culture, d’ignorer les acteurs concernés à Chaillot! C’est toujours pareil, ça se joue à guichets fermés!
    Merci Monsieur Bazot ».

    Voici le commentaire apporté à vos propos, que j’ai mis sur LinkedIn ce matin.
    Bien cordialement

    Xavier AUTEXIER
    Délégué Général du SFIB
    Syndicat de l’industrie des Technologies de l’Information

  5. Le 13 avril 2014 à 4:14, par Patrick

    Bravo pour la dénonciation de toutes ces petites exceptions bien françaises dont notre représentation politique est très prolifique. Mais comment font-ils pour nous imposer ces situations aussi étonnantes que décalées des réalités ?
    Et devant les discours officiels d’un autre âge et les justifications sans transparence dignes de la PRAVDA dont on nous assomme sur les médias, véritables marionnettes étatiques de la désinformation, j’ai toujours plaisir à lire les différents sujets et débats que vous soumettez à vos lecteurs dont le bon sens jaillit tel un geyser dans ce désert d’idées qu’on nous impose. Continuez votre combat ! Nous n’avons que trop besoin de cette bouffée d’oxygène.

  6. Le 17 avril 2014 à 20:50, par berdupoit

    La profession a reconnu le chargement illégal comme vecteur d’achat. Hadopi ne sert arien.
    Pas de chargement, pas d’achat…!

Publiez votre commentaire !

Vos coordonnées

(publié)

(non publié)

(publié, si indiqué)

* : Champ à remplir obligatoirement.

Votre commentaire

Tout commentaire publicitaire, abusif, hors-sujet (pas en rapport avec le billet) ou diffamatoire ne sera pas publié.

>>> Il ne m'est pas possible de répondre à vos questions et demandes via les commentaires du blog :

Pour toute question, utilisez la voie postale pour me contacter.

Et pour tout litige, contactez l'Association Locale UFC-Que Choisir la plus proche de votre domicile.

Illustrez vos propos avec ces binettes ! Placez-vous, dans le texte, à l'endroit où vous voulez l'insérer et cliquez sa représentation graphique ci-dessous.

N.B. : Pour mettre en forme votre commentaire, vous pouvez utiliser les balises XHTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>