Consommateur, si tu savais…

Le Blog d'Alain Bazot, Président de l'UFC-Que Choisir

Facturation des compteurs Linky

ampoule

Suite à un certain nombre de questions d’internautes sur ma note de blog consacrée aux compteurs d’électricité Linky, je souhaite apporter quelques précisions. Lorsque j’indique que le coût des compteurs reste à la seule charge du consommateur, cela ne signifie pas que le changement de compteur sera facturé directement au client. En fait, le compteur (entre 120 et 140 euros) et son installation entrent dans le coût de gestion du réseau : nous le paierons via une augmentation de notre facture d’électricité d’1 à 2 euros par mois. Cela a été acté par un décret publié le 2 septembre dernier, qui dispose que le système de comptage (expérimentation et généralisation) est financé par le tarif d’utilisation du réseau public d’électricité. S’il est vrai que les usagers n’auront donc pas à subir le coup de fusil d’une facture unique d’installation des compteurs, ils en supporteront bien la charge, diluée sur les prochaines factures. Voilà qui va encore alourdir la douloureuse

Déjà 10 commentaires, publiez le vôtre !

  1. Le 30 novembre 2010 à 11:05, par vincent

    Il existerait une façon simple de remédier au soucis de communication des résultats: le client devrais être propriétaire de ces données et y avoir accès via un site internet sécurisé permettant d’afficher / télécharger l’ensemble des données transmises. Ce serait simple à mettre en place et serait vraiment un progrès pour l’information du client.

  2. Le 30 novembre 2010 à 11:27, par Nonmaisdisdonc

    Cela reste lamentable comme procédé. La récupération des données a distance n’est pas nouvelle et fonctionne depuis belle lurette, comme l’appel au consommateur à communiquer les chiffres de leur consommation par téléphone. Face à ces dictats, Il ne reste plus au consommateurs en bout de chaîne qu’a payer. Enfin je n’occulte pas le fait que ceci va encore priver d ‘emploi (modeste certes mais quand même, c’est toujours cela de nos jours que nous ne retrouverons pas en bout de chaine a Pole Emploi et autres guichets d’aide sociale) de nombreuses personnes. Comme très souvent le progrès, se fait quelque part au détriment des hommes. J’ai bien conscience en écrivant ces dernières lignes de sortir du contexte de l’article. Ces méthodes arbitraires de décisions, de création de besoin a des fins de business me rappelle des lectures anciennes mais au combien édifiantes sur des méthodes de manipulation des masses et qui ne vieillissent pas tant que cela (Lire « Armes silencieuses pour guerres tranquilles » de Copper Williams.

  3. Le 1 décembre 2010 à 11:25, par Danibleu

    Pourrait-on avoir le détail du mode de calcul de la facturation de ces compteurs qui ne sont que des compteurs avec quelques composants électroniques supplémentaires, pas chers et certainement Made in China?
    Je suppose que les producteurs d’énergie n’ont pas fait part des économies dans la relève, ni de celles réalisées par une meilleure gestion de la distribution de l’énergie!

    En ce qui concerne le mode de fonctionnement, il n’affiche ni plus ni moins que la consommation à un instant « t », et n’a rien de vraiment de curieux. C’est la même chose quand vous regardez la roue du compteur tourner, sauf que là, le fournisseur pourra aussi le faire c’est déjà ce qui se fait avec les abonnements « compteur bleu « .

    Par contre, effectivement, à terme, rien n’empêche de doter tous les appareils électriques de mouchards qui préciseront par courant porteur ou autre procédé, lequel est utilisé, combien de temps… Il y aura alors des abonnements adaptés selon l’option que vous choisirez (+/- de douches ou de chauffage…) et des pénalités afférentes.
    En voyant plus loin, des injonctions de baisse de consommation en période de crise, et des sanctions pour ceux qui ne les ont pas respectées, une carte individuelle pour l’utilisation des appareils, le but étant de nous serrer au plus près pour mieux nous pressurer ensuite! Vous verrez que nous allons y arriver!

    Je n’ai jamais vu un industriel investir dans un projet dont il ne voit pas la rentabilité (c’est pourquoi les éoliennes poussent dans les champs). Donc à terme, d’une façon ou d’une autre, et les temps qui courent le démontrent, les factures seront plus salées.

    Il faut enfin ajouter que si depuis 1981 le nucléaire avait continué à se développer normalement, EDF serait très largement exportateur et bénéficiaire!

    Au résultat certains ne savent pas ce que ces augmentations successives représentent dans le budget des ménages qui comprennent de moins en moins pourquoi certains se font tant d’argent sur leur dos ou en spéculant sur les valeurs boursières. (J’oubliais: Le CE d’EDF/RDF… va avoir 11% d’augmentation puisqu’il me semble qu’il est indexé sur le chiffre d’affaire. Otez-moi cet affreux doute!)

  4. Le 10 décembre 2010 à 11:28, par Nonmaisdisdonc

    Facturation …suite

    http://www.enerzine.com/15/10973+des-compteurs-communicants-gratuits-en-france+.html?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+enerzine-lesdernieresbreves+%28Enerzine.com+-+Les+derni%C3%A8res+br%C3%A8ves%29

    Interrogé dimanche dernier sur Europe 1 dans l’émission « Le grand Rendez-vous » sur la polémique soulevée sur le financement des compteurs communicants qui doivent être à terme généralisés, Eric Besson a indiqué que leur coût serait « pris en charge par les entreprises publiques ».

    L’Association nationale de consommateurs et usagers (CLCV) se réjouit de cette annonce et souhaite maintenant que le Ministre en charge de l’Energie confirme « la gratuité de la pose des nouveaux compteurs pour les consommateurs » et veille à ce que la mise en œuvre de ces nouveaux dispositifs ne conduise pas à « des augmentations masquées ».

    Par ailleurs la CLCV met en avant d’autres points qui méritent selon t’elle des clarifications avant leur généralisation :

    1. Les compteurs doivent être accessibles et fournir une information lisible aux consommateurs susceptible de leur permettre de réguler leur consommation ;
    2. La possibilité technique d’avoir jusqu’à 7 tarifications différentes de fourniture et 4 tarifications relatives au gestionnaire de réseau ne doit pas poser de problème de lisibilité et de comparabilité des tarifs ;
    3. Les consommateurs sont actuellement démarchés pour des produits concurrents qu’ils souscrivent afin de maîtriser leur consommation et la réduire aux périodes de pointe, comme par exemple le boitier « bluepod » de la société Voltalis. Il se pose alors la question de la cohérence entre ces différents dispositifs.

    Sur ce dernier point, la CLCV s’interroge sur « l’installation du boitier « bluepod » dans de nombreux logements sociaux sans concertation préalable avec les locataires, la réalité de la maîtrise des coupures de courant et de leurs éventuelles conséquences sur les appareils électroménagers et autres dispositifs détenus par les particuliers ».

    En conclusion, la CLCV demande d’une part, « une confirmation de la gratuité de l’installation des nouveaux compteurs pour les consommateurs », puis « des garanties sur la fiabilité des compteurs, sur la cohérence de leurs fonctionnalités au regard des objectifs recherchés d’information du consommateur et de maîtrise des consommations d’énergie et sur la protection de leurs données personnelles », et enfin « une communication claire des pouvoirs publics sur les stratégies concernant la mise en place des différents compteurs ».
    (src : CLCV)

  5. Le 23 décembre 2010 à 0:26, par Schedar180

    Le compteur SAGEM C1000 est un compteur électronique monophasé multitarif destiné aux clients qui ont souscrit un contrat correspondant à la tarification “Tarif bleu” d’EDF. Il dispose des fonctionnalités suivantes :
    > mesure de l’énergie active délivrée en monophasé pour des puissances souscrites allant jusqu’à 18 kVA. 6 index permettent d’enregistrer l’énergie de 6 périodes tarifaires différentes.
    > mesure de l’intensité instantanée, de la puissance instantanée et de la puissance apparente.
    > prise en compte des ordres de télécommande centralisée 175 Hz (ordres TCC).
    > visualisation des données internes.
    > relevé de ces données à distance via la liaison téléreport (protocole EURIDIS).
    > programmation locale ou à distance des différents paramètres de fonctionnement.
    > mise à disposition du client d’une aide à la gestion de sa consommation d’énergie au moyen d’un relais intégré et d’une liaison série de téléinformation qui envoie en permanence les données internes du compteur.
    > Indications très claires sur écran LCD
    Il s’en est installé plus de 600 dans le quartier depuis 2008, quartier tout neuf, dont la construction n’est pas encore terminée et qui, à terme, accueillera plus de 4000 habitants !
    Expliquez moi pourquoi nous devrions les remplacer, ces compteurs. Même si nous changions de fournisseur d’électricité, ils ne seraient peut être plus télé relevables, mais conserveraient toutes leurs indications, suffisantes pour gérer manuellement sa consommation d’énergie.
    Et si je ne laisse pas entrer le technicien dans mon appartement ?

  6. Le 31 décembre 2010 à 11:15, par Robert du Moulin

    Dans l’editorial du 30 novembre 2010 Alain Bazot a noté que « la télétransmission des données ne se fait pas ». Il y a beaucoup des workshops pour les experts en ce domaine, en Europe, aux Etats-Unis, partout. L’année dernière à Florence, ou le Norvégien Asbjorn Hoivik a présenté les expériences en ce qui concerne « smart-metering ». Ce qui m’a le plus frappé se trouve sur page 10 de son discours entitulé: « Norwegian viewpoints on smart-metering ». Je cite, la version originale en Anglais: « The capacity and the costs of communication are often underestimated when ‘smart-meterin’ projects are considered. If there is only one reading pr.month/week, the costs are reasonable for most communication carriers (GPRS etc.) This is proposed requirements from Rgeulator (NVE) If meter data is transmitted to the central-system hourly (quarterly), which may be necessary when centrally controlled and activated demand response/load shifting is introduced, the capacity limitations and cost of communication becomes an important issue.>>

    Probablement la facture future pour Linky pourrait bien être plus lourde que prévu: des investissements pour l’infrastructure de télécommunication, l’entretien, et
    le coût des communications.

    Robert

  7. Le 1 avril 2011 à 10:38, par veronqiue

    Bonjour,

    Avez-vous regarder vos dernières factures d’électricité ?
    En 2010 , j’avais une taxe : contribution au service public d’électricité 1,54 €.
    En 2011, j’ai 4 taxes sur ma factures, 3 nouvelles taxes sont apparus : taxe sur la consommation finale d’électricité, taxe locales consommation et taxes locales abonnements soit 8 € de plus sur ma facture. Je passe de 54 à 62 € . J’ai de la chance, les taxes sont calculé sur la consommation et je n’ai pas le chauffage électrique. Car pour les personnes de mon entourage qui sont au chauffage électrique, cela fait une augmentation de 22 € à 60 € sur la facture ! Par contre aucune info sur ces nouvelles taxes soit dans la presse soit sur les publications d’association de consommateur !
    C’est un scandale !
    cordialement.

  8. Le 6 avril 2011 à 14:48, par nanoudo

    J’ai déjà appeler l’UFC à proposer aux consommateurs une action forte de lutte contre la mise en pratique des compteurs EDF « LINKY »:qui auraient des idées afin de lancer une telle action pour obtenir assez d’améliorations du projet pour qu’il devienne acceptable pour les usagers?
    Et merci à l’UFC de donner son avis.
    Vedrenne D,abonné Que CH?

  9. Le 8 mai 2011 à 12:02, par Adrien

    Petit témoignage : j’habite à Lyon et je suis donc sur le territoire « expérimental » du Linky. Après bien des ennuis pour récupérer le n° de compteur (car habitant en collectif, il existe 6 compteurs sans identification sur le pallier), je me rends compte que le-dit compteur n’affiche rien. Me rendant à EDF, on me signale qu’il faut l’intervention d’un technicien (facturée) mais qui devra peut être revenir s’il ne peut pas le réparer de suite (mais la deuxième intervention n’est pas factuée…ouf!). La dessus, on me donne un rendez-vous pour un mois et demi plus tard… Le meilleur : en cas d’impossibilité de récupérer mes données, on me facturera une estimation avec abattement de 10 %. Je ne suis pas gros consommateur et j’essayais de réduire mes consommations : le Linky ne m’y a aidé en rien bien au contraire…Quelle honte!!

  10. Le 9 mai 2011 à 15:09, par vincent

    J’ajouterais pour avoir un de ces compteurs installé dans mon garage qu’ils sont aussi très peu lisibles en cas de faible luminosité, ce qui n’est guère pratique.
    De plus, il y a une quantité énorme de menu qui défilent sans qu’on en comprennent vraiment l’intérêt (je souhaite simplement voir la conso HP/HC)

Publiez votre commentaire !

Vos coordonnées

(publié)

(non publié)

(publié, si indiqué)

* : Champ à remplir obligatoirement.

Votre commentaire

Tout commentaire publicitaire, abusif, hors-sujet (pas en rapport avec le billet) ou diffamatoire ne sera pas publié.

>>> Il ne m'est pas possible de répondre à vos questions et demandes via les commentaires du blog :

Pour toute question, utilisez la voie postale pour me contacter.

Et pour tout litige, contactez l'Association Locale UFC-Que Choisir la plus proche de votre domicile.

Illustrez vos propos avec ces binettes ! Placez-vous, dans le texte, à l'endroit où vous voulez l'insérer et cliquez sa représentation graphique ci-dessous.

N.B. : Pour mettre en forme votre commentaire, vous pouvez utiliser les balises XHTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>