Consommateur, si tu savais…

Le Blog d'Alain Bazot, Président de l'UFC-Que Choisir

L’Assemblée est orpheline !

assemblee

C’est avec une réelle et profonde tristesse que  j’ai appris hier la mort de Jean-Paul Charié.  Loin d’être un député parmi d’autres,  Jean-Paul Charié, élu du Loiret depuis 1981, était  un des interlocuteurs privilégiés de l’UFC-Que Choisir; mais il était également un élu de mon département et il a toujours été d’un précieux secours. A ce double titre, sa disparition ne peut qu’emporter un profond sentiment de tristesse. Depuis hier, Jean-Paul Charié est salué comme un parlementaire d’exception et je ne peux que m’inscrire dans ce concert d’éloges. S’agissant de la cause des consommateurs, il a été l’un des députés les plus actifs notamment dans son combat contre les abus de la grande distribution, pour le maintien des commerces de proximité ou encore pour l’instauration d’une action de groupe. Mais au-delà de son travail, je retiens également des qualités humaines et intellectuelles particulièrement remarquables.

Déjà 2 commentaires, publiez le vôtre !

  1. Le 20 novembre 2009 à 13:50, par gilless

    L’action de groupe est une très bonne initiative pour permettre une meilleure justice pour les plus faibles ce qui est difficile à faire seul peut permettre de réussir à plusieurs.Merci Monsieur Alain BAZOT pour vos infos

  2. Le 22 février 2010 à 15:32, par Robert

    Bonjour.Inutile de revenir sur la mascarade dont fait l’objet l’action de groupe, toujours annoncée mais toujours insidieusement torpillée.(Vos éditoriaux dans le N°479 de QC)
    Une piste ne pourrait-elle pas être explorée cependant pour y pallier sous la forme d’une cession de droits litigieux à UFC-QC par des consommateurs lésés ? Ces derniers auraient à chiffrer le montant de leur cession (préjudice), ne serait-ce que pour faire face à un éventuel retait litigieux (art.1699 C.Civ.)de la part de l’auteur du préjudice. Il semble qu’il puisse être stipulé que le cessionnaire ne versera au cédant le prix de cession que si le dénouement du litige lui permet au moins d’obtenir une somme équivalente au prix de cession fixé (paiement différé). Il resterait à voir avec vos juristes si un tel processus de substitution vous apparait jouable (et souhaitable ). Dans l’affirmative, la faisabilité pratique pourrait en être testée sur un groupe restreint de consommateurs s’estimant lésés.Cordialement

Publiez votre commentaire !

Vos coordonnées

(publié)

(non publié)

(publié, si indiqué)

* : Champ à remplir obligatoirement.

Votre commentaire

Tout commentaire publicitaire, abusif, hors-sujet (pas en rapport avec le billet) ou diffamatoire ne sera pas publié.

>>> Il ne m'est pas possible de répondre à vos questions et demandes via les commentaires du blog :

Pour toute question, utilisez la voie postale pour me contacter.

Et pour tout litige, contactez l'Association Locale UFC-Que Choisir la plus proche de votre domicile.

Illustrez vos propos avec ces binettes ! Placez-vous, dans le texte, à l'endroit où vous voulez l'insérer et cliquez sa représentation graphique ci-dessous.

N.B. : Pour mettre en forme votre commentaire, vous pouvez utiliser les balises XHTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>