Consommateur, si tu savais…

Le Blog d'Alain Bazot, Président de l'UFC-Que Choisir

Médecins et réseaux de soins : un lobby trop zélé ?

feuilledesoins

Après le sketch de la négociation des honoraires, voilà que certains lobbies de médecins livrent bataille contre une proposition de loi sur les réseaux de soins mutualistes.

Fin octobre, les négociations ont échoué à limiter réellement les dépassements d’honoraires. Sur ce est arrivé en discussion au Parlement un texte déposé par le député Bruno Le Roux visant à conforter les réseaux de soins créés par les mutuelles, qui conventionnent des professionnels de santé. Ce dispositif permet d’obtenir des baisses de tarif et, nous dit-on, de contrôler la qualité des soins. De leur côté les assurés voient leur reste à charge réduit. D’après la députée Fanélie Carrey-Conte, rapporteure du texte, les réseaux offrent « des tarifs moyens inférieurs de 30 % aux tarifs des autres professionnels. » Un effort appréciable quand on sait que plus de 15 % des assurés ont déjà renoncé aux soins pour des raisons budgétaires…

Je suis favorable à ce système en plein essor, à la condition expresse de préserver une totale liberté pour les assurés de se faire soigner en dehors du réseau. Mais il ne soulève pas, et c’est un euphémisme, un enthousiasme délirant chez les professionnels de santé, qui poussent les hauts cris à la moindre tentative de toucher à leur autonomie tarifaire.

Conséquence : les députés, qui ont adopté le texte, l’ont amendé afin d’exclure toute possibilité de baisse de tarif chez les généralistes et les spécialistes, ce qui en réduit sérieusement l’intérêt -surtout s’agissant des spécialistes, plus enclins aux dépassements d’honoraires ! Cette restriction a été soutenue par la ministre de la Santé, Marisol Touraine. Or le texte visait à assurer la sécurité juridique des réseaux de soins, qui concernent aujourd’hui principalement les opticiens, dentistes et audioprothésistes. Ce faisant le dispositif n’interdit pas la création de réseaux de médecins, mais ils ne pourront pas proposer de baisse de tarif, ce qui en réduit sérieusement l’intérêt ! Les médecins se protègent donc de l’extension de réseaux de soins qui actuellement ne les concernent pas, voulant à tout prix éviter qu’ils viennent un jour marcher sur leurs plates-bandes et limiter leur liberté d’honoraires. On n’est jamais trop prudent !! Reste à savoir ce que les sénateurs feront de ce texte qui n’est pas encore à leur ordre du jour…

Déjà 5 commentaires, publiez le vôtre !

  1. Le 10 décembre 2012 à 18:58, par Dr MASSY

    Les maisons de santé mutualistes, bien que sous perfusion continuelle de subventions, gérées avec des « militants » payés qq euros de l’heure, sont exsangues avec des tarifs déconnectés de la réalité.
    http://www.millebabords.org/spip.php?article20373

    Je constate aussi que UFC Que Choisir ne s’applique pas à lui même ces principes altruistes, puisque le prix de vente au numéro a augmenté, si je ne m’abuse, de 9% entre 2008 et maintenant. Et je ne fais pas la comparaison depuis plus longtemps, alors que le cout de la CS est lui bloqué à 23 euros depuis quasiment 10 ans .
    Demander toujours plus , pour en rétribuer toujours moins, il est certain que la coupe est pleine, alors que la plupart des médecins augmentent leur temps de travail, qui n’était pas, loin s’en faut , aux 35 heures!

  2. Le 15 décembre 2012 à 14:40, par francoise

    amusant , cet article !!! venez , cher monsieur, un jour, un seul jour , participer à une journée ( que dis je une journée de 14h ou plus) de MG de base secteur 1 .. je suppose enfin je sais que vous changerez d’avis .. A propos ..combien d’heures travaillez vous par semaine ?? pour quel revenu mensuel ??

  3. Le 15 décembre 2012 à 19:55, par Dr Pradeille François

    Si on se protège des réseaux de soins, c’est pour éviter qu’ils ne prennent le contrôle du système de santé français auquel ils appliqueraient, soyez en certains une gestion comptable des plus drastiques afin de se remplir les fouilles :Il ne s’agit pas d’œuvres caritatives : Votre santé et l’excellence médicale de ce pays seraient en danger.
    Si vous voulez des files d’attentes pour les consultations, des prothèses made in china, et des toubibs qui iront exercer ailleurs (ben oui, on est intelligents, industrieux et pas fainéants: On peut très bien apprendre une autre langue et foutre le camp, ou tout simplement se lancer dans autre chose que la médecine)continuez donc à déverser vos insultes.

  4. Le 18 décembre 2012 à 13:15, par francoise

    au fait , monsieur Bazot, pourquoi avez vous augmenté votre revue de 350% au lieu des 70% de revalorisations en 32 ans des actes médicaux ?? vous ne pouvez pas prendre des compléments d’honoraires ?? les médecins en secteur 1 non plus ..

    restez donc à 2 euros ca sera très bien ! .. Vous ne pourriez plus faire des tests ( ca coute cher) les médecins non plus .. ne peuvent plus faire de la bonne médecine ..

    On fait comment ??

  5. Le 19 décembre 2012 à 0:58, par bob

Publiez votre commentaire !

Vos coordonnées

(publié)

(non publié)

(publié, si indiqué)

* : Champ à remplir obligatoirement.

Votre commentaire

Tout commentaire publicitaire, abusif, hors-sujet (pas en rapport avec le billet) ou diffamatoire ne sera pas publié.

>>> Il ne m'est pas possible de répondre à vos questions et demandes via les commentaires du blog :

Pour toute question, utilisez la voie postale pour me contacter.

Et pour tout litige, contactez l'Association Locale UFC-Que Choisir la plus proche de votre domicile.

Illustrez vos propos avec ces binettes ! Placez-vous, dans le texte, à l'endroit où vous voulez l'insérer et cliquez sa représentation graphique ci-dessous.

N.B. : Pour mettre en forme votre commentaire, vous pouvez utiliser les balises XHTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>